Historique

Athélia, choisi en référence aux dieux Athéna (déesse de l’intelligence) et Hélios (dieu du soleil), fut créée en 1987 (décret Madelin) dans le but d’apporter une solution de reconversion aux sites touchés par la fermeture des chantiers navals Normed.

Aujourd’hui

Sur 80 hectares,  les 4 zones d’ATHELIA accueillent plus de 280 entreprises et environ 4 000 emplois.

ATHELIA I (5,7 hectares – 1987)

Ce site est occupé par des bâtiments industriels, des activités de production (higt tech) et de bureaux (services, ingénierie, R&D). Il constitue la « vitrine technologique » de la ville de La Ciotat et a su conserver l’image technopolitaine initiée.

ATHELIA II (partie ouest : 15,7 hectares – 1988 / partie est : 3 hectares – 1990)

Ce secteur regroupant les activités artisanales et de petites industries sur une cinquantaine de lots viabilisés s’est appuyé sur la zone artisanale de la Commune.

ATHELIA III (9 hectares – 1988)

Cette zone est constituée de 20 lots industriels de taille moyenne.

ATHELIA IV (39 hectares – 1990)

Cette zone qui a permis la diversification des activités économiques et l’implantation de quelques grosses unités, constitue la seconde « vitrine » de la Commune de La Ciotat grâce à la qualité architecturale des bâtiments édifiés et la préservation de l’environnement naturel.

Les entreprises installées sont de toutes tailles en comptant un peu moins de 10 entreprises de plus de 100 salariés et presque une centaine d’entreprises de moins de 5 salariés.

Les secteurs les plus présents sont :

- mécanique générale
- bâtiment et activités connexes
- informatique et électronique
- matériel médical

Ces secteurs représentent deux pôles importants :

- un pôle médical et paramédical
- un pôle électronique/automation

D’autres sont aussi bien représentés comme les nouvelles technologies et l’ingénierie, ainsi que le Centre de Vie d’Athélia qui a ouvert ses portes en Avril 2004.

Un futur proche : ATHELIA V

C’est officiel !

La Ville de La Ciotat et la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole viennent d’engager l’extension de ce site par la création d’Athélia V sur environ 70 hectares qui génèrera au total 6 500 emplois.